Ecoles

Les enfants restent la préoccupation principale des parents. Entre les heures d’enseignement et le périscolaire, nos « bambins » passent une très grande partie de leur temps à l’école.

Il est donc naturel et primordial de s’intéresser et de répondre aux préoccupations des parents et des enseignants pour le « bien » de nos petits.

La municipalité est la première responsable des moyens d’accueil (bâtiments), des aménagements extérieurs et environnementaux des écoles.

A Flayosc, nos écoles comprennent l’école maternelle (134 élèves) et l’école primaire (234 élèves). Une cantine regroupe les 350 inscrits avec une salle pour la maternelle et une salle « self service » pour le primaire.

Il faut souligner et apprécier l’excellente réputation de qualité de l’enseignement dispensé à l’école primaire. Cette qualité justifie les moyens mis en place par l’académie : un instituteur surnuméraire investit dans le soutien et le suivi du projet pédagogique mis en place dans chaque classe. Cet investissement est complété par l’action des parents d’élèves qui animent et investissent dans les manifestations extrascolaires.

De plus, les équipes du Centre de Loisirs et du périscolaire très impliquées apportent un complément très apprécié.

Cette qualité globale de l’enseignement, de la formation et de l’éducation des enfants offre une belle image de Flayosc et est un attrait incontestable pour les familles.

Nous devons et ferons donc tout ce qui est nécessaire pour maintenir, encourager et développer cette situation favorable.

  • Les bâtiments scolaires sont vétustes, plus ou moins bien adaptés mais répondent globalement aux besoins.

Dans le contexte actuel des finances publiques et de la pénurie inévitable des subventions, il parait peu crédible d’annoncer la contribution et la réalisation de nouvelles écoles à court terme. Nous nous engageons néanmoins à réaliser tous les travaux nécessaires pour assurer les mises en conformité et conserver les bâtiments en très bon état.

Le plateau sportif et aménagements extérieurs seront réhabilités.

  • Le fonctionnement de l’aire de stationnement des véhicules pour la pose et récupération des élèves sera réétudié ainsi que les modalités pratiques de sécurité.
  • Le fonctionnement et les prestations de la cantine ne semblent pas donner satisfaction, nous y remédierons.
  • Il n’est pas normal que le temps de pause du midi ne permette pas à tous les enfants de prendre leur repas dans des conditions satisfaisantes. La pause devra donc être augmentée d’un quart d’heure, c’est l’intérêt des enfants qui doit prévaloir sur toute autre considération.
  • La prestation fournie par SODEXO ne semble pas donner pleinement satisfaction.  Coût global relativement élevé pour une prestation de qualité jugée médiocre. Après étude d’autres possibilités pour assurer les repas (mouvance des Locavore) et favoriser les entreprises flayoscaises (agriculteur, boulanger, restaurateur..), le contrat avec la SODEXO pourrait être dénoncé.
  • Problèmes de rythme scolaires

A la rentrée 2014, il est normalement prévu la mise en application des nouveaux rythmes scolaires. Deux projets ont été soumis à l’Inspection Académique pour validation. Les modalités et le financement ne semblent pas préoccuper l’actuelle municipalité bien que les décisions pourraient êtres  prises avant les élections !!!

Notre position :

Suite aux contacts et débats réalisés avec des parents d’élèves, des enseignants, des responsables du périscolaire, et d’associations, il apparait clairement que les modalités de mise en place et les choix d’activités posent problème.

  • Comment transférer les horaires du Centre Loisirs du mercredi matin aux ¾ heures dégagés chaque jour ?
  • Quelle sera l’horaire pour l’étude (actuellement payante), pour ne pas contraindre de fait les enfants à y assister ?
  • Quels intervenants pour les ateliers pour ne pas grever le budget municipal ?
  • Il sera nécessaire:
  1. De faire coïncider les horaires des écoles maternelles et primaires
  2. D’alterner les ateliers dynamiques (sportifs) et calmes pour ménager l’attention et la santé des enfants.

Nos propositions sur ces aménagements reposent sur :

  • La volonté de réaliser de véritables activités périscolaires (initiation, ouverture d’esprit..) et non une simple garderie,
  • Ne pas réclamer une participation financière aux parents, quelque soit les ateliers fréquentés
  • Faire appel à des spécialistes (en partenariat) à des associations ou à des bénévoles qualifiés (retraités..) pour assurer l’encadrement nécessaire et alléger la charge budgétaire communale.
  • Les modalités pratiques seront affinées dès la parution des directives et du choix de l’Académie.

Un groupe de travail comprenant toutes les parties prenantes sera installé dès le mois d’avril pour déterminer les modalités pratiques du programme  et les moyens à mettre en place.